Comment commencer un Bullet Journal?

Voilà maintenant un mois que j’utilise le Bullet Journal et j’adore!

J’ai découvert ce mode d’organisation par hasard, en visionnant une vidéo sur YouTube et je me suis dis: « c’est ce qu’il me faut »! Parce que je suis du genre à me faire des petites listes de choses à faire sur les papiers brouillon, des enveloppes ou tout ce qui ferait l’affaire. Le « problème » c’est que j’avais tendance à laisser traîner ces papiers et à créer du bazar inutile.

Comme vous le savez peut-être il y a environ 2 mois j’ai commencé à lire le livre de Marie Kondo « La Magie du Rangement », et finalement la démarche du Bullet Journal va dans le même sens: être organiser et donner à chaque chose une place.

C’est quoi un Bullet Journal?

Il s’agit en fait d’un carnet qui sera dédié à votre organisation quotidienne. A la différence d’un agenda qui est « figé », il permet de créer soi-même un visuel qui nous est propre et qui nous correspond. Pour ceux qui ont un peu une âme d’artiste, c’est aussi un bon moyen d’expression et de détente.

Personnellement, je m’en sert pour avoir à la fois une vue globale du mois (les RDV, les anniversaires etc), un tracker sur le mois (combien de fois j’ai arrosé les plantes, à quelle fréquence ai-je fait des shampoing, du shopping, des courses…), et biensûr il y a les daily trackers c’est-à-dire la liste quotidienne des choses que vous avez à faire.

On retrouve ensuite tout un tas de listes qui peuvent vous aider à vous y retrouver: si vous suivez une série, les films que vous voulez voir, les livres lus ou à lire et ainsi de suite.

Des pages peuvent aussi être consacrées à des objectifs annuels, des objectifs de vie ou des citations qui vous inspirent.

Globalement, le Bullet Journal est votre outils et vous en faite ce que vous voulez.

De quoi a-t-on besoin?

Techniquement, vous n’avez besoin que d’un carnet et un stylo. Mais biensûr, les plus artistes auront besoin de stylos permettant de réaliser de jolis dessins ou de créer une belle calligraphie. Vous pouvez aussi utiliser des crayons de couleur ou des feutres pour égayer tout cela. Une règle peut aussi dépanner mais n’est pas indispensable.

Personnellement, je me suis laissée influencée par toutes les vidéos « pro » sur le Bullet Journal et j’ai choisi un carnet de la marque LEUCHTTURM 1917 (format A5 ici). Pourquoi celui-ci? Parce qu’il existait dans un bleu Azur que j’adore, il a déjà un index existant et les pages sont numérotées. Il existe aussi avec des petits points sur les pages facilitant la création de tableaux.

Pour le reste, j’ai juste acheté des stylos feutre noir de la marque Faber Castell en lot de 4 avec différentes tailles de mines (ici). J’ai ensuite ressorti des stylos Stabilo (point 88) et des crayons de couleur qui traînaient dans un tiroir.

Mais je vous le redis, un stylo et un vieux carnet peuvent suffire…

Commencer un Bullet Journal

Selon moi, certaines pages sont indispensables, d’autres sont plus personnelles. Par exemple, je ne trouve pas très utile de faire un récapitulatif de la semaine à venir chaque semaine, une vue mensuelle me suffit. Mais cela peut-être utile pour les utilisateurs du #bujo (son nom pour les intimes) au niveau professionnel. Voici donc quelques incontournables:

  • un index permettant de retrouver facilement des pages
  • les Keys qui listera les symboles ou abréviations
  • un calendrier annuel
  • un calendrier mensuel
  • un tracker mensuel où vous pouvez répertorier ce qu’il vous plaît: routine sportive, manger 5 fruits et légumes par jour…
  • les dailys correspondant à votre liste quotidienne de choses à faire. Là aussi, il peut s’agir simplement de sortir la poubelle, envoyer un courrier, prendre un RDV etc.

Mon bilan après le 1er mois d’utilisation

Honnêtement, pour commencer un Bullet Journal (avec les indispensables précédemment cités) il faut avoir un peu de temps devant soi. Étant légèrement maniaque, je ne voulais faire aucune rature et donc j’ai réfléchi et calculé longtemps pour faire mes tableaux 😉

Mais une fois que cela est fait, je dois dire que c’est plaisant de s’accorder chaque jour 5 minutes pour le remplir.

Il m’arrive de compléter mon Bujo  le soir afin d’organiser au mieux ma journée du lendemain, ou alors de la programmer le matin pendant mon petit déjeuner tout dépend du temps et de l’envie que j’ai.

Ce qui est bien aussi avec ce système c’est qu’il est vraiment personnel dans le sens où on n’a pas besoin de se mettre la pression à le faire quotidiennement. Vous partez en vacances? Laissez le chez vous, quelle importance?

C’est aussi, une sorte de « journal intime ». Je suis enceinte et je suis sûre que cela me plaira de répertorier l’évolution de bébé dedans et de relire cela dans quelques temps.

Il va aussi me permettre de noter le rythme de bébé, d’organiser les jours de garde nécessaires dans le mois etc… J’ai pas mal d’idée à ce sujet mais je ferais sûrement un article dédié.

Comme vous pouvez le constater, j’ai « flouté » certaines parties de mon Bullet Journal car cela reste du domaine du privé et ne vous empêche pas de comprendre ou de vous en inspirer.

J’aimerai beaucoup avoir vos avis ou vos retour concernant cet article, mais encore mieux, je lance le hashtag #bujob pour voir vos créations sur les réseaux sociaux 😉

Bisous, bisous.

B.

 

 

 

3 Commentaires

Ajoutez les vôtres
    • 2
      Appelez moi B

      Franchement le plus long c’est de démarrer après ça prend à peine qq minutes par jour et tu peux même l’avoir à portée de main pour rajouter des choses quand tu y pense 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *